Tous les articles

Top 10 des expressions autour de la voiture

Par Lou le 6 novembre 2018

Appuie sur le champi !

En voiture Simone, appuie sur le champignon ! Ce matin on part sur les chapeaux de roues. Ne conduit pas comme un pied et monte sur les freins pour éviter les queues de poisson, je ne veux pas rouler à tomber ouvert !


 

Vous non plus vous n’avez rien compris ? Ça tombe bien car aujourd’hui nous vous avons concocté un top 10 des meilleures expressions autour de la voiture. En route mauvaise troupe !

 

Non mais il a pété une durite !

Née au XXème siècle, l’expression “péter une durite” est employée lorsque quelqu’un perd son sang-froid, enrage brutalement, autrement dit “pète un câble” !

Mais qu’est-ce qu’une durite, allez-vous me dire ?! Une durite, c’est tout simplement un tube en caoutchouc qui achemine un liquide (de refroidissement, essence,….) d’un bout à l’autre du moteur. A l’époque, ces durites étaient si fragiles qu’elles se déchiraient/détachaient fréquemment, provoquant de graves problèmes de moteur. Ainsi : lorsqu’une durite lâchait (pétait, en argot) les conséquences pouvaient être terribles !

 

Elle a coulé une bielle.

Non cela n’a rien à voir avec ce qu’il se passe dans vos sanitaires, désolée de vous décevoir. Alors si quelqu’un vous dit qu’il a coulé une bielle, ne soyez pas offusqué(e), c’est simplement qu’il était tellement fatigué qu’il a craqué. Une bielle ? Qu’est-ce qu’une une bielle ?

C'est par sorcier

Je suis vraiment ravie de vous en apprendre plus en mécanique ! Pour faire court, la bielle est une tige rigide qui fait la liaison entre deux pièces mobiles dans un moteur. Il arrive parfois avec l’usure que ces pièces chauffent trop ce qui provoque la fonte de la bielle, on dit alors qu’elle est coulée.

 

En voiture Simone !

Impossible de ne pas la mettre dans notre top 3 ! Mais qui est donc cette Simone ? Non, il ne s’agit pas de arrière grande tante, mais de Simone Louise de Pinet de Borde des Forest (rien que ça). Et bien figurez-vous que cette dame a passé son permis de conduire en 1929, ce qui était un exploit à l’époque car la conduite était plutôt réservée aux hommes. 

Fait encore plus exceptionnel : elle s’est lancée par la suite dans la course automobile, et ce, jusque dans les années 1950. Super star, elle a fini par être oubliée petit à petit. L’histoire en serait restée là sans Guy Lux, Léon Zitrone et Simone Garnier, animateurs du jeu télévisé Intervilles dans les années 1960. Lorsqu’une épreuve commençait Guy Lux lançait parfois un « En voiture, Simone ! » en référence à la célèbre pilote (et en clin d’oeil à sa collègue). Voilà vous savez tout sur Simone ☺

 

 

Dis donc, elle est partie sur les chapeaux de roues ce matin ! 

Partir sur les chapeaux de roues, c’est partir vite, avec précipitation. Mais alors pourquoi les chapeaux de roues ? Les roues n’ont pas de chapeaux ! Détrompez-vous ! Les roues ont bien des chapeaux : les enjoliveurs ! Et parfois, à l’époque, lorsque les virages étaient pris un peu trop rapidement, la voiture se penchait tellement que les enjoliveurs touchaient le sol ! Etincelles garanties !

 

Faire un tête à queue

Un freinage bien dosé, un magnifique dérapage et hop, votre voiture se retrouve en sens inverse : voilà un tête-à-queue parfaitement contrôlé. Oui, sauf qu’en pratique, nous ne sommes pas tous des as du volant et lorsque l’on fait un tête-à-queue, ce n’était la plupart du temps pas fait exprès (oups). Pour la petite histoire, cette expression provient tout d’abord du monde cavalier. On dit tout simplement qu’un cheval fait un tête à queue lorsqu’il change brutalement de direction 💁

 

Appuie sur le champi’ / met la gomme 

Attention, deux expressions pour le prix d’une ! Il existe tant de façons d’exprimer la vitesse. Le champignon fait référence à la pédale d’accélérateur qui, autrefois, ressemblait fortement à un champignon.

Mettre la gomme : cela provient de l’essence qui, dans le passé, contenait un pourcentage important de gomme, substance qui se dégageait (avec une très forte odeur) par le pot d’échappement en cas de conduite sportive.

 

Appuie sur le champignon

 

Tu conduis vraiment comme un pied !

Voici une autre expression que l’on entend souvent ! Pourquoi les pieds ? Parce qu’au XIXème siècle il y avait d’une part la tête, symbole de la réflexion, et d’autre part les pieds, symbole de la bêtise (d’où “bête comme ses pieds”). Par extension, une personne qui conduit comme un pied, est plutôt maladroite.

 

Non mais t’as pas vu celle-là, elle est complètement en dehors des clous !

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaîîîîtreeee 🎵 Les rues en ce temps là étaient pavées et les passages piétons cloutés ! Et oui, pas de bandes blanches mais des clous. C’est pourquoi les passages piétons s’appellent aussi les passages cloutés. Tout s’explique ! Passer entre les clous c’était donc respecter le code de la route. Vous voyez où je veux en venir ?

 

Je vais monter sur les freins

Non, on ne peut pas toujours garder le pied sur le champignon, au bout d’un moment il faut freiner ! Monter sur ses freins, c’est facile à imaginer : mettre tout son poids sur la pédale de frein pour s’arrêter d’urgence 🤞🤞🤞 Heureusement aujourd’hui, l’assistance au freinage nous donne un coup de pouce !

 

Tu roules à tombeau ouvert

Il nous fallait bien une petite expression glauque pour finir ! Datant de la fin du XVIIIème siècle, cette expression signifie littéralement que l’on conduit si dangereusement que l’on risque de finir la tête la première dans un tombeau grand ouvert.

 

 

Partagez cet article !